La formation d’adulte : oser valoriser les participants

La formation d’adulte est bien plus qu’une simple transmission de savoir. Ce n’est pas non plus une remise de clés ou la mise à disposition d’une boîte à outils aux participants. Il s’agit plutôt d’un accompagnement, comme un catalyseur qui permet aux apprenants de trouver leurs solutions ou leurs conclusions qui auront du sens par rapport à leur pratique professionnelle. Cette approche est la meilleure garante d’une formation ayant un réel impact sur le futur des participants.

Si l’on se base sur l’enseignement que l’on a reçu étant enfant, nous serions tentés de vouloir transmettre notre connaissance aux autres. Dans un objectif bien noble, « d’éclairer » l’ignorance des participants. Mais transmettre signifie-t-il vraiment délivrer des savoirs ? Cette méthode permet-elle vraiment de s’assurer que le sujet est intégré et que des engagements seront réellement pris ? En d’autres termes, qu’est-ce qui fait qu’une formation d’adulte est vraiment efficace ?

photography of school room
©unsplash.com | Feliphe Schiarolli

Ce n’est finalement pas le degré de connaissances du formateur. Parfois même, le fait d’être un expert du domaine empêche de vulgariser le discours et le risque est grand de se perdre dans les détails ou la complexité du sujet. La clé réside dans la capacité de l’intervenant à aller chercher les savoirs déjà présents chez les apprenants, pour ensuite les sublimer et faire en sorte que le participant arrive lui-même à trouver la solution. Concrètement, le but est d’aller explorer toutes les connaissances des participants à travers un exposé participatif où l’on va questionner l’auditoire.

Comment y parvenir dans la pratique ? Un travail de groupe peut lancer cette séquence. Il s’agit de prendre appui sur les résultats du travail de groupe, pour construire la base de connaissances commune. En nommant les participants, en félicitant les réponses, en encourageant les relances, les participants sont fiers de leurs apports et un climat positif favorisant l’apprentissage se crée. Si un point n’est pas clair ou incomplet dans la réponse donnée, des questions de relance bien formulées et ciblées permettront de faire émerger les éléments théoriques complémentaires. La synthèse commune à travers les participants en s’affranchissant d’un support déjà établi (comme une présentation PowerPoint) aura comme effet bénéfique de réellement ancrer les concepts dans l’esprit des participants. L’avantage de cette méthode est double : elle valorise les connaissances des apprenants et elle leur permet de mieux intégrer la matière.

Cette approche nécessite une certaine capacité d’improvisation et de synthétisation. Il faut s’adapter aux réponses des participants, relancer lorsqu’un élément apporté nécessite d’être précisé et faire des liens entre les différentes réponses apportées. Avec l’expérience, la démarche devient naturelle. Outre la valorisation des intervenants, cette technique permet également une certaine souplesse dans le cours. Il est ainsi plus facile de s’adapter au niveau des participants et d’ajuster le tempo ou le degré de complexité de la formation.

En parallèle, n’oublions pas quelques éléments qui accompagneront le succès de la formation : des objectifs adaptés au public, une bonne préparation, un message simple et clair (ne pas vouloir trop en dire) et une orientation résolument participative et pratique (l’expérimentation est clé). Sans oublier, un plaisir partagé d’échanger avec les participants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *