Projet pilote : pour une meilleure intégration de la biodiversité dans les décisions politiques en Suisse

En collaboration avec le Forum Biodiversité Suisse, sanu a examiné, dans le cadre du projet pilote « Multidimensional Biodiversity Index (MBI) : a pilot project in Switzerland », ce qu’un indice peut faire pour fournir aux décideurs et décideuses des informations scientifiquement fondées et compréhensibles. Le 25 août 2022, l’équipe du projet a eu le plaisir d’accueillir des représentant·es de la science, de l’administration fédérale, des ONG et des associations économiques et leur a présenté les résultats intermédiaires du projet pilote. 

Kathrin Schlup, codirectrice de sanu, souhaite la bienvenue aux personnes présentes. 

La perte actuelle de biodiversité, ainsi que les risques et crises qui y sont liés, sont de plus en plus présents en Suisse, comme dans le reste du monde. Le Forum mondial sur la biodiversité IPBES recommande vivement aux gouvernements de prendre en compte la biodiversité dans tous les secteurs de la vie publique et de l’intégrer systématiquement dans les décisions économiques, politiques et sociales. Des données présentées de manière compréhensible et qui rapprochent l’état de la biodiversité des décideurs et décideuses, pourraient y contribuer. 

Roger Bär, Forum Biodibversité (scnat), discute des défis liés au calcul.

Biodiversity Health

Le World Conservation Monitoring Center (UNEP-WCMC) a développé le concept « santé de la biodiversité ». Ce terme réunit la perspective écologique (valeur intrinsèque de la biodiversité et valeur de la biodiversité dans la stabilisation des systèmes terrestres) avec la perspective sociale (la biodiversité comme condition du bien-être humain et des conditions sur lesquels repose notre économie). Avec le soutien de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et du Luc Hoffmann Institute, le WCMC a conçu le cadre méthodologique d’un indice multidimensionnel de la biodiversité (ci-après MBI).  Cet indice vise à intégrer les questions de biodiversité dans la politique de manière transparente et compréhensible. 

Projet pilote : un MBI pour la Suisse 

Dans le projet pilote suisse, deux sous-projets étroitement liés ont été mis en place et ont travaillé en parallèle : « Calcul du MBI suisse » sous la direction du Forum Biodiversité et « Utilisations du MBI en politique » sous la direction du sanu. L’objectif du premier sous-projet était de tester le cadre méthodologique du concept MBI – proposé par le WCMC. Pour ce faire, un premier prototype de MBI pour la Suisse a été calculé à partir des données disponibles. Le deuxième sous-projet a examiné de manière exploratoire avec des utilisatrices et utilisateurs potentiels si et comment le MBI pourrait être utile pour une meilleure prise en compte de la biodiversité dans la politique suisse.  

Julie Perrin, cheffe de projet sanu, discute des questions des parties prenantes.

Un échange passionnant 

Les échanges animés lors de l’évènement du 25 août ont confirmé l’importance du travail interdisciplinaire et de l’échange entre les différents utilisateurs et utilisatrices potentiels et la science. Les différentes conditions et besoins ont été évoqués et discutés avec engagement, ce qui a également permis de réfléchir ensemble à des solutions. Nous remercions vivement les participant·es pour leur engagement et leurs précieux apports ! 

Une collaboration avec les parties prenantes réussie 

Dès le début du projet pilote, des utilisatrices et utilisateurs potentiels du MBI – l’administration publique, les ONG, les associations professionnelles et les experts chargés de la mise en œuvre des mesures politiques – ont été impliqués dans les travaux. Leurs besoins, espoirs et craintes ont été recueillis en mai 2021. Les différentes perspectives sur les défis et le potentiel du MBI ont servi de base à l’élaboration de questions directrices qui ont orienté la suite des travaux. En voici quelques exemples : Quelle est la valeur ajoutée politique du MBI par rapport aux indicateurs existants ? Le MBI peut-il être utilisé pour identifier et combler les lacunes des politiques sectorielles (p. ex. stratégies énergétiques ou touristiques) en matière de conservation de la biodiversité ? Comment les utilisatrices et utilisateurs peuvent-ils intégrer le MBI dans leur communication tout en évitant les erreurs d’interprétation ? 

Eva Spehn, Forum Biodiversité (scnat), lors d’échanges pendant les ateliers.

Questions et réponses 

Pour répondre à ces questions, des cas d’utilisation ont été développés, puis discutés avec des groupes de discussion et des expert·es et, dans la mesure du possible, testés. Enfin, sur la base des besoins recueillis, des exigences concrètes ont été formulées pour le MBI ainsi que des recommandations qui pourraient favoriser l’acceptation politique du MBI en Suisse. Le prototype MBI n’est pas encore prêt à être utilisé et de nombreuses questions restent en suspens – mais le projet pilote a largement contribué à identifier les défis concrets et les utilisations potentielles du MBI.  

La présentation des résultats intermédiaires n’a donc pas seulement constitué un jalon dans le projet pilote, mais aussi un prélude à la poursuite du développement de la méthodologie et à d’autres discussions entre les scientifiques et les politiques.  

 

Échanges pendant les ateliers.

Si vous avez des questions ou souhaitez être informé·es de l’évolution du projet, n’hésitez pas à contacter Julie Perrin, cheffe de projet, sanu sa, jperrin@sanu.ch

Leave a Reply

Your email address will not be published.